Le mal de dos chronique… c’est juste dans votre tête!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Combien de fois vous êtes-vous fait dire ça? Si vous souffrez de maux de dos chroniques, il se peut que vous l’ayez entendu souvent, surtout si votre docteur ne sait plus quoi faire pour vous.

Le mal de dos chronique représente, pour les professionnels de la santé, un défi diagnostic et thérapeutique. Trouver l’origine du mal peut parfois être compliqué lorsqu’on considère la complexité de la colonne vertébrale et du corps humain. C’est la raison pour laquelle on dit souvent que les tests d’imagerie (radiographies, résonances magnétiques, etc.) ne sont que des indicateurs sur lesquels on ne devrait pas baser tout le poids du diagnostic.

Par exemple, vous pourriez présenter des douleurs lombaires intenses sans même que vos radiographies ne démontrent d’anomalies majeures. Le contraire est aussi vrai; un patient qui ne se plaint d’aucune douleur au dos pourrait avoir une colonne vertébrale dans un état de dégénérescence avancée.

Un diagnostic relatif à un mal de dos doit obligatoirement être posé à partir d’indices et d’information récoltées lors de la consultation. Par exemple : l’apparition et la présentation de la douleur, ce qui l’augmente ou la diminue, si elle est présente la nuit, etc. À la lumière de ces informations, le docteur doit avoir une bonne idée de quelques diagnostics possibles. Ensuite, à travers une série de tests, d’examens et de déductions logiques, les options de diagnostics sont réduites au minimum. Souvent, les tests d’imagerie diagnostic ne serviront qu’à confirmer un diagnostic ou éliminer une condition plus sérieuse ou inattendue.

Voilà pourquoi un docteur qui limite son champ de pratique à une seule condition possède beaucoup plus de chance de développer une connaissance accrue de cette condition et un sens du diagnostic plus aigu!

Alors que veut dire « c’est seulement dans votre tête »?

D’un côté, il est possible que la cause fondamentale de vos souffrances n’ait pas été découverte et que votre clinicien se soit réfugié dans cette réponse facile (trop facile!). D’un autre côté, il se peut que la douleur soit implantée depuis tellement longtemps que des patrons neurologiques « facilitateurs » se sont installés.

Je m’explique. Il a été démontré que la douleur chronique a un effet physique et direct sur certaines connexions nerveuses dans le cerveau. Ces nouveaux circuits entretiennent la perception de la douleur. La conclusion n’est pas que votre douleur émane de votre tête, mais plutôt qu’elle est facilitée par ces circuits.

Alors que faire?

Lorsque la cause fondamentale a été découverte et que le traitement approprié a été appliqué, quand la douleur s’atténue, les circuits neurologique favorisant la perception de la douleur s’estompent généralement en même temps.

Parfois, en complément aux soins, il est nécessaire de demander de l’aide d’un psychologue qui vous aidera à désamorcer les émotions et les associations qui sont bien encrées dans votre cerveau et qui entretiennent les sensations de douleurs persistantes.

Les douleurs chroniques au dos doivent, dans certains cas, être abordées sous plusieurs angles afin d’obtenir des résultats optimaux.

Mais tout cela débute par une consultation avec un professionnel de la santé qui connaît bien cette problématique et qui en a fait son champ de pratique exclusif. Aux Cliniques du dos Zéro Gravité, nos docteurs consacrent l’ensemble de leurs activités professionnelles aux maux de dos chroniques. Ils représentent donc une ressource inestimable si vous souffrez depuis trop longtemps. Et si le traitement Novodos n’est pas le traitement approprié, ils sauront vous référer au bon endroit.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »